Même si c’est quelque chose qui est assez rare en France, visiter une université aux États-Unis est quelque chose d’assez touristique… Il faut dire qu’on voit tellement ces universités dans les films, qu’elles deviennent presque aussi célèbres que la Tour Eiffel !

Lors de notre voyage en Nouvelle-Angleterre en 2016, il était obligatoire pour nous de visiter Harvard et le MIT à Boston. Je m’étais déjà baladé dans Harvard il y a quelques années lors d’un passage éclair à Boston, mais je voulais en savoir plus, et surtout entendre ce que c’était d’être vraiment étudiant dans l’université la plus célèbre du monde.

Nous avions plusieurs choix pour visiter l’université : le faire par nous-mêmes en suivant des livres et brochures, suivre le tour organisé par la fac (bien souvent très corporate et trop lisse) ou alors choisir un tour privé. Nous avons opté pour la 3ème solution et choisi le « Hahvahd Tour + MIT Tour« * de la société Trademark Tours.

Mais je vais vous raconter notre expérience, ne vous inquiétez pas !

Visiter Harvard avec le Hahvahd Tour

Tout d’abord, si vous vous demandez pourquoi « Hahvahd » et pas « Harvard », c’est un moyen de se « moquer » gentiment de l’accent bostonien qui a tendance à manger les « r » et à prolonger les « a ».

Ce tour a été crée en 2006 par un étudiant de Harvard qui voulait présenter la fac d’un point de vue un peu plus informel, avec des guides qui sont de réels étudiants de l’université et qui sont donc les mieux placés pour distiller des détails craquants sur cette université mondialement connue.

Guide de la visite d'Harvard

Pour assister à ce tour, nous nous sommes rendus à Cambridge, au coeur même d’Harvard Square. Vous ne pouvez pas louper l’endroit de rassemblement puisqu’il se situe directement à la sortie Harvard Square de la ligne rouge du Metro de Boston, près du kiosque à journaux « Out of Town« .

Il nous était impossible de ne passer à côté du Hahvahd tour car nous avons très vite repéré une foule de personnes s’amassant autour d’un jeune homme au t-shirt bordeaux et arborant un chapeau de paille (la marque de fabrique de Trademark Tours). Après avoir reçu une carte du Campus, nous étions partis pour une visite guidée d’environ 70 minutes.

Ce que j’ai vraiment aimé dans ce tour, c’est le fait que la visite était à la fois historique, mais aussi très personnelle avec des anecdotes de l’étudiant et des infos « croustillantes » sur la vie des étudiants à Harvard.

Dès les premières minutes de la visite, nous avions déjà droit à une grande leçon d’histoire avec la Wadsworth House, une maison en bois jaune qui a abrité le General George Washington pendant la Revolution américaine… Une belle mise en bouche donc, qui nous a donné tout de suite envie d’en savoir plus.

Wadsworth House Harvard

D’ailleurs, pour la petite anecdote, vous commencerez la visite en traversant un magnifique portail en fer forgé : la Johnston Gate. Les étudiants d’Harvard ne la traversent que deux fois : une fois quand ils aménagent dans l’université, et une fois qu’ils ont obtenu leur diplôme. Il y a une légende qui dit que ça porterait malheur de la traverser à d’autres reprises.

Johnston Gate à Harvard

J’ai été extrêmement surpris par le nombre de mythes et légendes qui entourent ce lieu… Notamment le lieu le plus célèbre d’Harvard : la statue aux trois mensonges. Cette statue qui représente un homme en vêtements coloniaux assis sur une chaise est censée représenter John Harvard, le fondateur de l’université, en 1638. Du moins, c’est ce qui est indiqué sur la plaque…

En vérité, cette statue est appelée « statue aux trois mensonges » car en fait cette statue est fausse ! L’université a été fondée en 1636 (et non pas 1638) par la Massachusetts Bay Colony (et non pas John Harvard). De plus, John Harvard ne ressemblait pas du tout à ce puritain plutôt séduisant représenté sur la chaise… En fait, il était assez chétif et est décédé de la tuberculose à seulement 30 ans ! Le modèle utilisé pour cette statue était un étudiant d’Harvard qui est rentré au Congrès américain en 1891.

Statue des 3 mensonges à Harvard

Il faut savoir, par contre, que cette statue est la troisième statue la plus photographiée des États-Unis, après la Statue de la Liberté à New York et celle du Lincoln Memorial à Washington D.C.

Vous remarquerez aussi que la pointe des chaussures de la statue est d’une couleur différente du reste du corps… C’est parce qu’il semblerait que ça porte chance de frotter le pied de la statue aux trois mensonges. En réalité, la vérité est beaucoup moins glorieuse, et vous aurez peut-être moins envie d’y mettre la main quand vous la connaîtrez, mais je vous laisse la joie de l’entendre par la bouche même d’un étudiant de l’université.

Parc de Harvard

La visite a continué dans le parc central d’Harvard, guidée par notre étudiant qui nous parlait des nombreuses personnalités qui ont étudié dans cette université : John Adams et John Hancock (2 des Pères Fondateurs des États-Unis), Matt Damon, John Fitzgerald Kennedy, etc. pour ne citer qu’eux.

Parc de l'université Harvard

Au bout d’environ 30 minutes, nous avons pris une pause bien méritée sur les marches de la Memorial Church (qui malgré son nom, n’est pas une église, mais une salle de repas pour les premières années), en face d’un bâtiment absolument prestigieux (et qui représente bien l’image qu’on a de Harvard grâce aux films) : la Widener Library. L’histoire de cette bibliothèque est d’ailleurs très intéressante.

Widener Library à Harvard

Cette bibliothèque a été construite par la mère de Harry Widener, étudiant à Harvard en 1907. Harry était un passionné de livres rares et il partait souvent en expédition à la recherche de ces grands livres. En 1912, il fera malheureusement partie des victimes du Titanic, paquebot mythique qui coula suite à une collision avec un iceberg. Pour honorer la mémoire de son fils, madame Widener fera don des 3 300 livres de son fils en échange d’une seule chose de la part de l’Université : aucune brique ou pierre de ce monument ne devra être touchée de l’extérieur, et jamais le nom de Widener ne pourra être effacé… Pour honorer cette promesse, l’université doit donc désormais stocker les livres sous le sol, car il leur est impossible d’élargir les murs de ce magnifique bâtiment.

Bibliothèque Widener Harvard

A noter que le sublime parc qui sépare Memorial Hall de la Widener Library est appelé Tercentenary Theatre, et c’est l’endroit où a lieu la remise des diplômes chaque année… Donc la prochaine fois que vous y serez, tentez d’imaginer l’endroit rempli d’étudiants qui sont sur le point de devenir les hommes et les femmes les plus puissants du monde (pour la plupart).

La suite de la visite se déroule en passant devant des bâtiments qui ont tous hébergé des personnes célèbres comme Theodore Roosevelt et JFK (dans le Weld Hall), Nathalie Portman ou encore Bill Gates, le richissime fondateur de Microsoft, qui vivait dans le Wigglesworth Hall. Bien entendu, la visite vous amènera devant Kirkland House, le bâtiment où résidait Mark Zuckerberg lorsqu’il a crée Facebook en 2004.

Rue de Harvard

Harvard Cambridge

Le tour s’est terminé au bout d’environ 1h10 au croisement de John F. Kennedy Street et Winthrop Street, près du Shake Shack d’Harvard (c’était d’ailleurs la première fois que nous mangions à Shake Shack, et c’était un réel délice, je vous encourage à le faire si vous êtes sur place !). Je ne vous gâcherai pas la surprise en vous disant ce que notre guide nous a demandé de faire avant de terminer le tour, mais sachez que c’est une tradition très célèbre à Harvard, honorée par tous les étudiants une fois leurs examens terminés !

A noter que notre guide nous a suggéré de visiter une boutique aux couleurs de l’université tenue par des étudiants, mais nous l’avons trouvé trop limité malheureusement, et nous avons trouvé notre bonheur niveau souvenirs à The Coop, la plus grande et plus connue boutique, où vous trouverez un nombre totalement incroyable de sweat-shirt, t-shirts, cahiers, stylos et autres souvenirs aux couleurs de l’université.

Entrée de l'université d'Harvard

Cambridge et Harvard Square

Globalement, nous avons vraiment adoré ce tour de Harvard et notre guide était vraiment excellent, très drôle, facile à comprendre (le tour est totalement en anglais), et il nous a appris des choses aussi bien historiques que décalées, avec d’ailleurs des anecdotes que, je pense, l’université ne voudrait pas qu’on soit au courant. C’est la raison pour laquelle nous avons vraiment aimé ce tour de Harvard : Hahvahd Tour.

Vous pouvez réserver vos places en ligne pour économiser quelques euros en cliquant ici !

Que faire après avoir visité Harvard ?

Bien entendu, Harvard ne se résume pas seulement à cette visite, et il y a suffisamment de quoi faire pour y passer une journée entière, notamment si vous aimez les musées !

Vous pouvez visiter le musée d’histoire naturelle de l’université, le Peabody Museum of Archeology and Ethnology, la Ethelbert Cooper Gallery of African and African American Art ou encore le Harvard Art Museum.

Eglise d'Harvard

Vous pouvez aussi faire du shopping à The Coop, comme je vous l’ai dit, où il y a suffisamment de quoi passer une bonne heure à tout regarder (et à tout vouloir acheter), ou dans les nombreuses petites boutiques qui bordent le campus et Harvard Square.

Bien entendu, n’hésitez pas à revisiter les endroits qui vous ont plu lors de votre visite et à prendre des jolies photos pour rendre jaloux vos amis une fois rentrés en France, et à boire un café dans un des nombreux coffee shops disponibles dans les environs, vous y découvrirez une ambiance étudiante absolument délicieuse !

Visiter le MIT à Boston

Le MIT est nettement moins connu en France que Harvard, mais pourtant, c’est dans cette université que sont nées certaines des plus grandes inventions de notre époque… Le Rasoir jetable, Internet, l’email, et de nombreuses recherches sur le cancer viennent du Massachusetts Institute of Technology.

Massachusetts Institute of Technology

En tant que geek, je dois vous avouer que j’étais vraiment impatient de visiter ce temple de la science moderne ! On s’est donc rendu près de Kendall Square, le point de départ de la visite, où nous avons retrouvé notre guide Christopher et le reste du groupe, environ une quinzaine de personnes.

Christopher était le portrait même de l’étudiant super cool et bien dans ses baskets, et il a vraiment contribué à rendre la visite super intéressante. D’ailleurs, il nous a fait rentrer dans les locaux mêmes de l’université, avec les autres étudiants, et nous avons pu voir les salles de cours, les laboratoires, etc. Pour être honnête, je ne sais pas si c’était vraiment autorisé par le MIT de laisser rentrer les touristes dans les locaux, mais ça a rendu la visite beaucoup plus vivante, et je suis vraiment ravi d’avoir pu voir tout ça !

Entrée du MIT

Suivant la même trame que le tour d’Harvard, notre visite du MIT a tourné autour de trois thèmes principaux : l’histoire du MIT, forcément, mais aussi la manière dont les étudiants vivent dans le campus (avec les blagues et les bêtises qui vont avec…) ainsi que les étudiants célèbres (du moins, c’est bien souvent les inventions qui sont célèbres…).

Durant la visite, il y a plusieurs choses qui m’ont marqué, comme l’histoire du Harvard Bridge, ce pont qui relie Cambridge (ville où se situent Harvard et le MIT) à Boston. Même si le pont est clairement situé sur le « territoire » du MIT, il a été nommé en hommage à John Harvard et a été terminé 25 ans avant que le MIT déménage de Boston à Cambridge. Quand on connaît la féroce rivalité qui existe entre les deux universités, on peut imaginer le « bonheur » que ressentent les étudiants du MIT à avoir un pont du nom de leurs rivaux chez eux. Ce pont est surtout célèbre à cause de l’unité de mesure utilisée pour le mesurer : le Smoot, du nom d’Olivier R. Smoot, un étudiant du MIT qui, en 1958, s’allongea sur le pont et fut « utilisé » par ces camarades de fraternité pour mesurer le pont. Résultat : 364,4 Smoot plus une oreille. Depuis cette date, tous les semestres, les étudiants de la fraternité Lambda Chi Alpha repeignent les traces sur le pont en l’honneur d’Oliver Smoot, devenu président de l’organisation internationale de normalisation.

Vue de Boston depuis le MIT

Une visite du MIT c’est aussi, et surtout, une visite architecturale… Le campus a été designé par certains des plus grands architectes au monde, et notamment Frank Gehry. Nous avons été bluffés par cette diversité architecturale et certains bâtiments sont vraiment incroyables, comme le Kresge Auditorium, tout de verre vêtu, ou encore la MIT Chapel toute proche. D’ailleurs, nous avons pu rentrer dans cette MIT Chapel, une église ouverte à toutes les religions et vraiment étonnante à l’intérieur avec un puits de lumière laissant entrer la lumière, qui se reflète ensuite sur un autel en marbre… Je ne peux qu’imaginer la paix et la sérénité que doivent ressentir les étudiants du MIT qui viennent se recueillir dans cette chapelle pour le moins étonnante.

Parc du MIT

architecture au MIT

Architecture Frank Gehry au MIT

Oeuvre d'art au MIT

La visite a continué via le Lobby 7, un espace ouvert magistral extrêmement haut (environ 30 mètres) recouvert d’un dôme et entouré de colonnes qui lui donnent un air de monument très important, alors qu’il est juste la porte d’entrée d’une des curiosités du MIT : le Couloir Infini. Ce couloir qui fait plus de 250 mètres de long, permet de relier l’aile ouest et l’aile est de l’université et permet de jeter un oeil aux salles de classes et autres espaces de vie de la fac. Chaque année, entre mi-novembre et fin janvier, le soleil s’aligne parfaitement avec le couloir, ce qui permet à ce dernier d’être inondé entièrement de lumière. C’est un événement célébré massivement par les étudiants et les professeurs qui fait totalement partie de la culture MIT.

Bâtiment du MIT

Building MIT

Oeuvre d'art devant building au MIT

Autre point important de cette fameuse culture du MIT : les hacks. Ces hacks sont en fait des blagues grandeur nature, bien souvent liées à la technologie, que mettent en place certains étudiants sur le campus. Une année, le Couloir Infini avait été transformé en véritable avenue avec des feux tricolores, des marquages au sol, etc. Une autre année, les étudiants du MIT s’étaient infiltrés à Harvard et avait « rhabillé » la statue des 3 mensonges à l’effigie d’un personnage du jeu vidéo Halo 3…

Un des hacks les plus célèbres du MIT concerne le mythique Great Dome, une inspiration directe du Panthéon Romain, et on doit avouer que ce bâtiment en impose, avec un magnifique parc bien vert juste devant, pour se reposer dans l’herbe avant de continuer la visite. Vous pouvez d’ailleurs admirer la magnifique vue sur Boston depuis Memorial Drive. En 1999, pour fêter la sortie de Star Wars au cinéma, les étudiants ont totalement déguisé le Great Dome du MIT pour qu’il ressemble au personnage emblématique du film : R2-D2. Le résultat était tellement excellent, que l’administration de l’université a décidé de laisser le hack en place pendant 1 journée entière. Le 11 Septembre 2006, en hommage aux attentats de New York, les étudiants ont réussi à placer un camion de pompier entier sur le toit du Great Dome… En 2005, c’était une cicatrice en forme d’éclair qui était peinte sur le bâtiment pour fêter la sortie du 6ème livre de la saga Harry Potter.
On a vraiment pris beaucoup de plaisir à écouter Christopher nous raconter certains des plus célèbres hacks qui ont marqué l’histoire du MIT.

Great Dome au MIT

Le Tome du MIT

Parc et jardin devant dome du MIT

Globalement, nous avons vraiment apprécié visiter cette université même s’il faut avouer qu’elle a moins de charme que les universités de la Ivy League comme Harvard ou Yale… Cependant, sa culture et son histoire sont tellement riches que ça reste une visite à ne pas louper lorsque vous serez à Boston.

Je vous conseille donc vraiment de prendre le ticket combo de Trademark Tour qui vous donne accès à la fois à Harvard et au MIT, pour un prix réduit.

Et vous ? Vous avez déjà visité ces universités ou d’autres universités mythiques aux Etats-Unis ? Racontez-moi tout dans les commentaires !

*Nous avons été invité par Trademark Tours pour visiter Harvard et le MIT et donner notre avis sur ces deux visites guidées. Comme toujours, mon avis est 100% objectif et aucun point négatif a été caché.

Cet article vous a plu ?
NE LOUPEZ PLUS UN SEUL ARTICLE !
Inscrivez vous à la newsletter 100% gratuite !
S'INSCRIRE