Situé entre Boston et New York, Rhode Island (l’Ocean State) est l’un des 6 États que compte la Nouvelle-Angleterre. Méconnu et souvent confondu avec Long Island (au large de New York), c’est le plus petit état des États-Unis. Aquidneck est l’une des îles de l’État, la plus fréquentée puisque c’est là que se trouve Newport. La découverte d’Aquidneck est attribuée à Verrazano, qui l’aurait comparée à l’archipel grec de Rhodes. On tient, semble-t-il, l’origine du nom.

L’État de « Rhode Island and Providence Plantations » a été fondé en 1636 par Roger Williams, pasteur banni de la colonie du Massachussetts. En désaccord avec les puritains de Boston, Roger Williams défend la liberté religieuse et la séparation de l’État et de l’Église. Alors qu’il est contraint à l’exil, il est accueilli par les Indiens Narragansett auxquels il achète les terres sur lesquelles sera bâtie la treizième colonie du Nouveau Monde. Une étude de la toponymie locale fait apparaître que de nombreuses localités témoignent aujourd’hui de la présence amérindienne dans la région : Narragansett, Pawtuxet pour ne citer que celles-ci.

Ponton à Rhode Island

La capitale de Rhode Island : Providence

On y retrouve trois lieux principaux : Downtown, College Hill,  Federal Hill. La capitale, Providence, est dominée par sa « State House » (ou State Capitol) construite en marbre de Georgia sur le modèle de Saint Pierre de Rome et est le 4ème plus grand dôme au monde. De ce côté-ci de la ville (downtown) se trouve un Mall, plutôt calme, voire désert. La ville est en revanche beaucoup plus animée du côté de College Hill, ville universitaire oblige. Providence est en effet réputée pour ses établissements universitaires renommés, situés de l’autre côté du canal. La très sélect Brown University fut l’une des sept premières universités fondées aux États-Unis (1764) et fait partie de la très prestigieuse Ivy League aux côtés de Harvard, Yale, Princeton ou encore Columbia. Johnson and Wales est réputée à travers le pays pour son College of Culinary Art. Enfin, Rhode Island School of Design est l’un des meilleurs établissements au monde pour l’art et le design. Ne pas oublier de visiter le musée.

Non loin de là, sur Benefit Street, où vivaient l’élite locale aux XVIII et XIXème siècles, on trouve de magnifiques villas le long de ce « mile of history ». La magnifique bibliothèque de l’Anatheum dans un bâtiment dans le style greek revival, construit en 1838 vaut absolument le détour ! L’été, Providence accueille un son et lumière sur les canaux, Waterfire.

Skyline Providence Rhode Island

State Capitol Providence Rhode Island

Federal Hill : s’agit-il du « Little Italy » de Providence ?

A l’ouest de la ville, vous entrez dans Federal Hill en passant sous une immense arche, sorte de bannière à laquelle est suspendu (en son centre), selon les versions, un ananas ou une pomme de pin (signe d’opulence). À l’époque, l’ananas était un symbole d’hospitalité que l’on retrouve encore aujourd’hui sur les portes des maisons coloniales. Malheureusement le quartier, qui a perdu de son caractère italien, est en proie à l’invasion d’établissements qui n’ont rien d’italien et c’est bien dommage. Le quartier est en train de perdre son âme. Si vous passez par Federal Hill, passez prendre un thé chez Pastiche et n’oubliez pas de commander un cannoli. Autre institution du quartier, Venda Ravioli où l’on achète entre autres charcuteries italiennes, des pâtes fraîches et du gravy (ici c’est le nom que l’on donne à la sauce tomate).

Non loin, Woonsocket ou Pawtucket, témoignent du passé industriel de la région.

Pawtucket est un État au passé industriel. Dans la Blackstone Valley, on trouve un nombre de bâtiments de briques ressemblant à d’anciennes usines : ce sont des mills aujourd’hui réhabilités d’une façon absolument réussie en appartements, en cafés, en salle d’exposition ou en salle de concert. La plus importante, Slater Mill à Pawtucket, ouverte en 1793 et qui a été l’une des plus importantes usines de la révolution industrielle américaine (et la première usine textile mue à l’énergie hydraulique). Effort de guerre obligeant, pendant la Seconde Guerre Mondiale elles seront reconverties : c’est par exemple dans l’une des mills de Woonsocket qu’ont été construits des chars gonflables utilisés par les Alliés dans leurs opérations d’intoxication.

Maisons traditionnelles à Newport Rhode Island

Le charme de Newport et ses Mansions

Newport est le joyau de Rhode Island, c’est là que vont les touristes. C’est donc bondé en haute saison : circulation difficile, impossible de se garer. Plus exactement, on trouve à se garer, mais c’est hors de prix. Jazz Festival ou America’s Cup l’été, Newport a tout d’un Deauville ou d’un Biarritz : entre le charme de la ville typique de Nouvelle-Angleterre (maisons en bois coloniales, rues pavées etc) et un petit côté bling bling de quelques-unes de ses habitants présents et passés. C’est à Newport (Église Saint Mary) que John Kennedy et Jacqueline Bouvier se sont unis en 1953. Et si vous prenez Ocean Drive, vous passerez la propriété de Jackie O, Hammersmith Farm.

Aujourd’hui encore on se marie à Newport pour le glamour : Belle Mer sur Goat Island est l’une des wedding venues les plus classes, selon le magazine Condé Nast.

Pendant le Guilded Age (fin XIXème), des familles fortunées vivant pour la majorité d’entre elles à New York, ont fait construire des « petites résidences secondaires » appelées à l’époque cottages. Le terme cottage a plutôt une connotation modeste et évoque les petits cottages du sud de l’Angleterre. Ici, il s’agit en réalité d’immenses demeures appelées des mansions (manoirs). Parmi les résidents estivaux on trouvait les Rockefeller et les Vanderbilt, famille propriétaire entre autres de la plus visitée des mansions : The Breakers.

Grande Mansion à Newport

Autre mansion magnifique, Rosecliff, lieu de tournage du Great Gasby, qui possède une salle de bal magnifique. L’été, Rosecliff accueille un Flower Show, qui en 2017, honorait la France. Prendre un verre de champagne sur la pelouse de Rosecliff dans les chaises Adirondack, est un must. L’influence architecturale européenne est très présente sur Bellevue Avenue : un exemple, Marble House, inspirée par le Petit Trianon de Versailles ou le Belcourt Castle, dont l’architecture est inspirée du pavillon de chasse de Louis XIII et aujourd’hui propriété de la milliardaire Carolyn Rafaelian (qui a étudié à URI (Université de Rhode Island) et créatrice de la marque Alex and Ani (bijoux) dont le siège est à Rhode Island. Si vous cherchez une idée de cadeau à ramener en France, Alex et Ani est une super idée.

A Newport se trouve également le Tennis Hall of Fame (et musée). Autrefois un casino et le lieu le plus vivant de Newport offrant des bals, des diners, des concerts, du tennis, du billard… Aujourd’hui le casino a laissé place au Tennis Hall of Fame, adjacent à un restaurant offrant des tables avec vue sur le court central. A l’heure où certains assurent que Macau est le nouveau Las Vegas, les États-Unis ont encore beaucoup à offrir avec des établissements comme Atlantic City ou à plus petite échelle, le casino de Twin River à Rhode Island.

Mais Newport, c’est aussi la Statue de Rochambeau : en 1780, 4 000 troupes françaises commandées par Rochambeau y débarquent, en route pour rejoindre la Fayette et participer à la bataille décisive de Yorktown. C’est aussi la plus vieille prison du pays (1772), reconvertie en un Bed and Breakfast aujourd’hui, ou la White Horse Tavern (1673) qui est la plus ancienne taverne des États-Unis, en comparaison avec la plus ancienne synagogue du pays, Touro Synagogue. Enfin, c’est aussi l’hôtel-restaurant Castle Inn et son phare sur Ocean Drive.

Manoir Rosecliff à Newport

Manoir et chaises adirondack à Newport Rhode island

Rhode Island, un état complet !

Réduire Rhode Island à Newport, serait une erreur. Rhode Island, ce sont des kilomètres de plages plus belles les unes que les autres (Narragansett), des vignobles (dont le Sakonnet Vineyard, avec concert le dimanche après-midi en plein air), un site magnifique, retiré et loin de l’agitation de Newport. Des villages absolument pittoresques à l’image de Little Compton ou Bristol et sa parade du 4 juillet qui est la plus ancienne du pays. À Bristol, la fameuse ligne jaune sur la route, laisse place aux couleurs du drapeau américain. Block Island situé à une trentaine de minutes en ferry depuis Point Judith, lieu de villégiature estivale et idéale pour les locaux qui y vont pour le week-end faire du vélo, Watch Hill et Westerly (voir l’hôtel-spa Ocean House) où Taylor Swift possède une villa.

Mais une autre question vous taraude : que manger ? La réponse est simple : on parle d’une région portée par sa façade atlantique (600 km de côtes et une trentaine d’îles). Son caractère maritime se retrouve dans ce qu’on y mange. Donc les incontournables sont les fruits de mer : la Nouvelle-Angleterre est connue pour ses oyster bars et ses lobster rolls (sandwich homard et mayo servie sur un bun) et la Clam Chowder (soupe de palourdes). Les « clams » sont entre autres, déclinées en clam cakes que vous pourrez déguster chez Iggys à Narragansett.

Lobster Roll à Rhode Island

Dans un autre genre à Olneyville (Providence), une autre institution : Olneyville New York System, ouvert par une famille d’immigrés grecs. Cet établissement de type diner, vous propose, entre autres cheeseburgers, ses fameux « Hot wieners », le nom local donné aux hot-dogs. Ceux-ci sont préparés sur l’avant-bras du chef et c’est un art ! Les hot-dogs locaux sont à base de meat sauce (viande hachée), d’oignons (beaucoup d’oignons), moutarde et épices. En boisson, offrez-vous un coffee milk (autre spécialité locale) : sirop de café (de la marque Autocrat) et lait. Pour les donuts, à Rhode Island, on ne jure que par Allie’s Donuts, où la file d’attente est impressionnante.

Enfin, comment venir à Rhode Island ? Depuis Boston, en train ou en avion. Arrivée prévue à TF Green (gare et aéroport) au sud de Providence. Là, vous pourrez louer une voiture sans stress: l’endroit est quasi désert en journée. L’Interstate 95 autour de Providence, aux heures de pointe, c’est embouteillages assurés ! Pour le reste, il est très facile de conduire à Rhode Island.

Alors, prêts pour un road-trip?