Traverser le Brooklyn Bridge à pied est un des passe-temps préférés des New-Yorkais, et des touristes, qui sont toujours émerveillés par ce trésor d’architecture vieux de 131 ans. Ce monument est, en effet, un des symboles de la Grosse Pomme et tout le monde veut tenter d’avoir LE cliché et LE souvenir inoubliable de ce pont… D’ailleurs, un petit conseil pour une visite très sympathique avant de traverser le pont depuis Brooklyn : baladez vous dans le quartier de DUMBO (Down Under Manhattan Bridge Overpass), un des nouveaux quartiers à la mode de New York City 🙂

Mais saviez-vous que ce pont cachait 6 secrets ? Je vous les révèle aujourd’hui 🙂

1. Il y a un abri anti-aérien datant de la Guerre Froide sous le côté Manhattan du pont de Brooklyn

Cette cachette a été découverte en 2006 par des New-Yorkais qui exploraient les fondations du pont, du côté Manhattan. Quelle ne fut par leur surprise lorsqu’ils ont découvert cet abri destiné à se protéger des bombes pendant la Guerre Froide, rempli de tonneaux d’eau, de médicaments, de crackers dans des boites métalliques et des couvertures.

Les boites de vivres étaient estampillées avec des étiquettes disant « À utiliser uniquement en cas d’attaque ennemie ». Les dates sur les boites indiquaient 1957 et 1962, dates clés de la Guerre Froide.

Bunker Antiaérien sous le pont de Brooklyn
Bunker Antiaérien sous le pont de Brooklyn – Photo: Reuters

2. Une rumeur d’effondrement qui créa un mouvement de masse meurtrier durant la semaine d’ouverture

6 jours après l’ouverture du pont au public, en 1883, une rumeur enfla très rapidement disant que le pont de Brooklyn était sur le point de s’effondrer…
Le 30 mai 1883, une femme qui descendait les marches en bois du côté Manhattan trébucha et tomba au pied des marches, ce qui poussa une autre femme, témoin de l’accident, à crier à plein poumon. Ce cri attira un grand nombre de gens sur la scène, et un mouvement de panique s’en suivit, pensant que le pont était bien en train de s’effondrer… S’en suivit alors une véritable ruée pour sortir du pont à temps, ruée qui tua 12 personnes ce jour-là…

Bien entendu, le pont n’a jamais été proche de l’effondrement, et cet évènement souligne les doutes de New-Yorkais à l’époque qui ne pensaient pas qu’il était possible de construire un pont suffisamment solide pour enjamber l’East River !

Ruée mortelle sur le pont de brooklyn

3. Il y allait avoir une galerie commerciale dans le pont

Le designer du pont, John A. Roebling, avait prévu, du côté Brooklyn, d’aménager dans les fondations du pont de véritables galeries commerciales appelées Brooklyn Bridge Anchorage.

John Roebling donna aux deux fondations du pont le même look gothique que les tours du pont, avec des toits dignes des plus belles cathédrales du monde. Malheureusement, ce projet tomba à l’eau, et ces espaces furent utilisés par la ville pour du rangement.
L’association Creative Time organisa aussi quelques expositions dans l’Anchorage, mais ces espaces furent définitivement fermés après 2001, pour des raisons de sécurité.

Arcades devant accueillir galerie commerciale sous le pont de Brooklyn
Photo: Menschphoto pour Roadtrippers.com

4. Il y avait des caves à vin et à Champagne sous le pont de Brooklyn

Sous les rampes menant aux Anchorage (voir ci-dessus), de chaque côté du Brooklyn Bridge, se trouvaient des caves qui étaient louées pour stocker du vin et du Champagne à température ambiante tout au long de l’année.
Les loyers de ces caves permettaient d’assumer le coût d’entretien du pont. Certaines personnes payaient jusqu’à 5000$ pour une cave du côté Manhattan, et encore de nos jours la ville de New York reçoit des demandes de gens souhaitant vivre ou louer des espaces dans le pont…

5. Les arnaques de vente du Brooklyn Bridge

Au cours de ses 131 ans, le pont de Brooklyn a été vendu un nombre inimaginable de fois par des arnaqueurs sans scrupules. La première « vente » remonte à un homme du nom de Peaches O’Day qui a vendu le pont pour 200$.
Mais c’est véritablement Georges Parker qui a fait évoluer l’arnaque à un tout autre niveau. Parker vendait parfois le pont plusieurs fois par semaine, allant même jusqu’à empocher 50 000$ pour une vente ! La police new-yorkaise a souvent dû faire démonter des péages installés par les propriétaires (arnaqués) qui voulaient faire payer les utilisateurs du pont.

Pour la petite histoire, Parker ne s’est pas arrêté au pont de Brooklyn puisqu’il a aussi vendu la Statue de la Liberté, ou encore le Metropolitan Museum of Art, rien que ça… Il a été arrêté et condamné en 1928 à la prison à perpétuité dans la prison de Sing-Sing où il est mort 8 ans plus tard, en 1936.

6. Cette fois où des éléphants ont traversé le pont de Brooklyn…

Un an après l’ouverture du pont, P.T. Barnum voulu rassurer la population sur la solidité du pont (voir secret numéro 2) et imagina une manière originale de le faire… En effet, il organisa une parade de 21 éléphants qui traversa le pont afin de montrer que le Brooklyn Bridge était suffisamment solide pour assumer tout ce poids.

Cependant, cette démonstration n’était que de la poudre aux yeux puisque le pont a été construit pour supporter jusqu’à 18 700 tonnes, soit… 2500 éléphants d’Afrique 😉

des éléphants traversent le pont de Brooklyn

Connaissez-vous d’autres secrets sur le pont de Brooklyn ? Ou sur New-York ? N’hésitez pas, exprimez-vous dans les commentaires, ou sur la page facebook de Passion Amérique!