Samedi 25 et Dimanche 26 juin 2016 se déroulaient les Championnats de France de Barbecue 2016 organisés par la Barbecue Nation aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue (13).

En tant que GRAND fan de Barbecue (et pas seulement des traditionnelles saucisses-merguez), j’ai assisté à cet évènement unique en France pour me rendre compte que la culture Barbecue est plus que jamais arrivée dans notre pays et qu’il y a aussi d’autres personnes qui cuisinent, vivent et respirent BBQ !

Suivez-moi dans cet article où je vous raconte cette journée hors-du-commun en espérant vous donner envie d’y assister à votre tour l’année prochaine !

Un championnat aux règles bien précises

Même si on pourrait croire qu’une compétition de Barbecue serait plus « libre » et plus « souple » qu’une compétition sportive par exemple, il n’en est rien !

Ici, point de saucisses, merguez ou autres roustes (pour les catalans… Pour les autres, c’est de la poitrine), on cuisine les ribs, le saumon, les légumes, les fruits, l’agneau… Bref, de la vraie cuisine à laquelle on ne pense pas forcément quand on pense au barbeuc’ entre amis.

Le concours comporte donc 8 catégories : le porc, le poulet, le boeuf, l’agneau, le taureau, le poisson, les légumes et les burgers… Chaque équipe (composée de maximum 4 personnes) choisit de concourir dans 3 catégories max. + la catégorie des burgers (on les comprend… C’est tellement bon un burger au grill !).

Les recettes sont libres, et les candidats peuvent apporter les accompagnements de leur choix, tandis que la viande et le poisson sont fournis par l’organisation du tournoi… Par contre, toutes les cuissons doivent être réalisées au barbecue, qui est le même pour toutes les équipes : le Barbecue à Charbon Master Touch Premium de la marque Weber (sponsor officiel du championnat). Les épices sont aussi les mêmes pour tout le monde et sont fournies par Ducros (autre sponsor officiel).

Le jury goute ensuite chaque plat et vote selon des critères bien précis comme la cuisson, l’originalité, le goût, la propreté de l’espace de travail et bien sûr les critères principaux d’un barbecue réussi : les belles marques de cuisson sur la viande, le goût fumé ou encore la caramélisation (pour des ribs par exemple…).

Quand je vous dit qu’on ne rigole pas au Championnat de France de Barbecue

Un deuxième championnat selon les règles US de la KCBS

En marge du championnat de France se tenait un second championnat dédié à la cuisson « Low and Slow » (basse température et cuisson très lente) et régi par les règles de la Kansas City Barbecue Society, une institution aux Etats-Unis !

Des participants venus du monde entier (même des Etats-Unis) s’affrontent autour de 4 épreuves traditionnelles américaines : le poulet (forcément), les ribs de porc, l’épaule de porc et le brisket (très célèbre aux States). L’épreuve commence le samedi après midi et se termine le dimanche, car les recettes nécessitent généralement plus de 12h de fumage à température très basse… Tout un art !

Cette épreuve vraiment unique était l’occasion parfaite d’admirer ces maitres du barbecue appliquer leurs marinades secrètes ou encore leurs rubs (mélange d’épices) avant d’enfourner la viande dans des Barbecues très impressionnants bien souvent construits à la main spécialement pour eux… Je vous laisse imaginer l’odeur délicieuse qui trottait autour de cette épreuve…

Une excellente organisation

Pour l’instant, je vous parle uniquement du championnat du point de vue des participants, mais il faut dire que les organisateurs avaient tout prévu pour que les visiteurs passent du bon temps pendant ces 2 jours : dégustation de vin, cours de découpe de viande, stand de nourriture avec des grillades du monde entier, stand Weber où on pouvait retrouver tous les modèles phares de la marque ainsi que toute la gamme d’accessoire, stand Papa Jo (un fabricant de sauces et de mélanges maison spécialisé dans le barbecue… un régal !), des concerts et surtout des animations culinaires organisées par Weber et animées par le super Rafa, un blogueur très connu dans le monde du Barbecue puisqu’il a participé à de nombreuses émissions TV et je vous conseille d’aller lire son blog ici car il est vraiment top et vous apprendrez de nombreuses choses sur cette méthode de cuisson… Une référence !
On pouvait aussi découvrir l’univers 100% vintage de la marque US Sailor Jerry qui présentait son célèbre Rhum dans un stand vraiment exceptionnel avec Muscle Car, Hot Rod, déco vintage et même un barbier… Vraiment excellent !!!

Honnêtement, avec l’odeur qui régnait dans l’atmosphère, la musique country qui a animé toute la journée via les hauts-parleurs et les plats proposés aux stands de nourriture, il était très simple de se croire en Amérique, le temps d’une journée… Surtout que la communauté Barbecue est une communauté généralement très ouverte, qui croque la vie à pleine dent et qui n’hésite pas à partager leurs connaissances (et aussi leurs plats)… Bref, des valeurs que l’on retrouve bien souvent de l’autre côté de l’Atlantique ! J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à partager des discussions très intéressantes avec des équipes du championnat ainsi qu’avec les participants de la compétition Low & Slow qui venaient du monde entier.

Le roi de la côte de Boeuf

Comme je vous l’ai dit plus haut, la meilleure animation de la journée était, pour moi, le cooking show organisé par Weber et qui permettait aux visiteurs de s’essayer, ou de se perfectionner, à l’art du Barbecue sur des thématiques très intéressantes : Cuire un poulet entier, faire sa propre pizza au BBQ, cuire une côte de Boeuf, faire un Crumble, faire des hamburgers, etc.

6 équipes de deux personnes pouvaient s’inscrire à ces ateliers proposés toute la journée. Cassandra et moi nous sommes inscrits à l’atelier Côte de Boeuf (je n’y peut rien, j’aime la viande…) et à l’atelier Pizza (parce que si je devais choisir une seule chose à manger pour le reste de mes jours, ça serait la pizza !).
Au début de l’atelier, on nous donne les ingrédients pour réaliser notre plat sur des Barbecues Weber Master Touch GBS, et Rafa nous explique tout ce qu’il faut savoir sur la recette, pas à pas. On apprend des astuces inédites, on cuisine, on compare avec les autres participants et on passe un excellent moment convivial à essayer de faire la meilleure Côte de Boeuf possible ou la meilleure Pizza (pour nous, c’était une pizza Mozzarella, Roquette, Tomates Cerises… Un régal) avant de faire goûter le public qui nous observe pendant qu’on réalise nos chef d’œuvres.

Sans vouloir me vanter, je pense qu’on a été plutôt pas mal sur ces deux ateliers, mais il faut remercier Rafa qui a été un excellent coach, je vous laisse juger avec les photos ci-dessous.

Un emplacement privilégié

Il faut avouer que le lieu choisi pour organiser ce championnat de France de Barbecue, la Camargue, est une excellente idée… Cette terre sauvage, avec une véritable culture de la viande, du taureau et des Santiags (enfin, des Camarguaises) offre une toile de fond très agréable à cet événement qui s’est tenu tout près de la plage.

On a ainsi pu partir explorer les petites rues commerçantes non loin du championnat, et aller se reposer sur la plage en début d’après-midi, tout en mangeant une glace sous 33°C.

En résumé

C’était la premiere fois que Cassandra et moi assistions à ce championnat de France de BBQ, et je dois avouer que nous avons été très agréablement surpris car nous ne pensions pas qu’il y avait une telle passion autour du « vrai » Barbecue à l’américaine en France… L’engouement que nous avons ressenti cette année nous pousse même à nous demander si nous n’allons pas participer l’année prochaine… Mais dans tous les cas, une chose est sûre, nous y retournerons !

Bravo à Barbecue Nation qui a organisé cet événement, à tous les participants pour leurs superbes réalisations, à Weber et Ducros pour les nombreux goodies que nous avons gagné tout au long de la journée, et à Rafa pour sa bonne humeur et son cooking show de qualité !

A l’année prochaine !