Si vous avez l’habitude d’aller aux Etats-Unis, il y a une habitude vestimentaire qui saute aux yeux très rapidement : la casquette ! En effet, les américains adorent cet accessoire, qu’ils portent de différentes manières et dans presque toutes les occasions, et on en trouve dans la majorité des boutiques aux USA.

La casquette existe depuis le 19ème siècle, mais les américains en ont fait un symbole depuis les années 1920, où elle devient un véritable accessoire quotidien, qui permet aussi de limiter la fracture sociale (Source).

Aujourd’hui, qu’elles soient personnalisées avec un message propre, aux couleurs d’une équipe de sport, ou même véritable objet publicitaire, je suis sûr que vous avez au moins plusieurs casquettes chez vous, n’est-ce pas ? Personnellement, j’essaye de ramener une casquette à chaque voyage que je fais aux Etats-Unis, et j’en ai aujourd’hui plusieurs styles, même si certaines ne sont malheureusement plus à ma taille : casquette de baseball à visière plate (type New Era), casquettes de truckers (avec le filet à l’arrière), casquettes en jeans… J’adore ça (si jamais vous voulez me faire un cadeau…).

La casquette dans l’histoire américaine

Babe Ruth et sa casquette de baseball

On trouve de nombreuses déclinaisons de casquettes dans l’histoire, mais la casquette de Baseball est le seul type de chapeau qui est une création purement américaine. Au début des années 1900, l’Amérique se passionnait pour un joueur de Baseball légendaire : Babe Ruth, qui jouait avec une casquette (faisant partie à part entière de son équipement). En guide de support à leur équipe de baseball préférée, les Américains commencèrent à porter des casquettes de Baseball.

A partir de là, la casquette devint un accessoire obligatoire pour les sportifs, mais aussi les routiers ou les agriculteurs qui devaient se protéger du soleil et des conditions parfois compliquées qui venaient avec le fait de travailler à l’extérieur.

A la fin des années 1980, la casquette subit un regain d’intérêt aux Etats-Unis grâce, notamment, à l’explosion du Hip-Hop à New York ou à Los Angeles. Comme McDonald’s ou Coca-Cola, la casquette de baseball était devenue un emblème américain !

Obama et sa casquette

A partir de là, le monde entier avait deux possibilité : limiter l’influence des Etats-Unis en décidant de ne pas produire de casquettes de Baseball, ou alors adopter cet accessoire de mode universel qui permet à son porteur d’affirmer ses convictions et ses passions… Je pense qu’on peut aujourd’hui dire que c’est la seconde option qui a été choisie !

Et vous ? Vous avez des casquettes ? Vous aimez ça ? Ou alors vous trouvez ça ridicule ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous !