Route 66 en van aménagé

On ne fait pas un road trip aux États-Unis sans passer par la fameuse Route 66 ! Si vous aimez la route à perte de vue, des paysages ruraux et différents, traverser cet immense pays sur quatre roues c’est pour vous. Bien que cette célèbre route ne soit plus entièrement praticable, il en reste des parties à parcourir et  pour le reste vous ne manquerez pas de trouver des alternatives car c’est un pays fait pour les voitures. Pour ceux qui souhaitent faire ce magnifique voyage en van aménagé, voici quelques conseils.

Choisir son véhicule est la première étape, et pas des plus faciles… En effet, il y a beaucoup d’endroits où louer des caravanes, ou plutôt gros van, mais ce n’est pas nécessairement l’idéal car vous aurez du mal à vous garer quelque part gratuitement. Alternativement, vous pouvez louer un mini van et faire avec un confort moindre, tout en économisant en vous garant dans des parkings de supermarchés lorsque vous êtes dans une grande ville (oui, pas hyper glam mais Walmart est connu pour ne pas être trop regardant). Finalement, dépendant de votre temps passé aux USA et ce que vous compter faire par la suite, vous pourriez aussi acheter un véhicule d’occasion (donc pas trop cher) à votre arrivée, quelques accessoires indispensables et aménager vous-même l’arrière basiquement mais qu’il soit possible d’y dormir.  Se renseigner et lire d’autres histoires avant de partir vous aidera à faire un choix. Cette solution est plutôt pour ceux qui prévoient de voyager à travers l’Amérique du Nord pendant quelques mois, histoire que ça vaille la peine, et à la fin vous pouvez le revendre à un autre voyageur s’il est encore en état.

Les avantages de voyager en van sont multiples et c’est pour cette raison que ces dernières années ce mode de voir le monde a été adopté par de nombreux aventuriers, mais il faut aussi être au courant des inconvénients avant de se lancer. Le premier « pour » qui nous vient à l’esprit est bien sûr d’éviter de payer l’hôtel, car vous aurez de cette manière un endroit où dormir. Néanmoins, ce n’est pas toujours facile de trouver un endroit ou se poser gratuitement et qui convient pour la nuit (est-ce qu’il est possible d’aller aux toilettes quelque part pas loin ?… etc.) C’est vrai que partir en van, c’est la définition de la liberté, n’avoir que le ciel comme limite mais il ne faut pas oublier votre lot d’outils car tomber en panne n’est pas si rare et au milieu de nulle part, ce n’est pas rigolo.

En bref, il faut surtout être bien préparé et envisager les petits aléas de la vie en van, mais ça reste un mode de transport idyllique pour des grands pays comme les USA et pour les aventuriers parmi vous !

Envie de partager ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkedin
Partager sur pinterest
Pinterest

Une réponse

  1. Il est important que vous sachiez ceci:
    Si vous n’avez pas de résidence aux USA, vous pouvez oubliez cette idée si vous voulez être dans une complète légalité.
    Je m’explique :
    Première étape, enregistrer le Van ou autre véhicule au DMV (dept motor vehicle)
    Deuxième étapes : mettre le title en votre nom. Ce n’est pas vraiment une carte grise mais plus un titre de propriété.
    Troisième étapes: s’assurer pour conduire.
    Pour ces 3 points il vous faudra vous justifier d’un domicile aux USA .
    Vous pouvez toujours essayer avec une adresse de Airbnb ou B&B pour les 2 premiers points. Mais c’est pas gagné pour que les propriétaires acceptent de servir de boîte aux lettres. Pour l’assurance ça va être très difficile aussi. Beaucoup vont vous demander votre numéro de permis de conduire , si celui-ci n’est pas Américain ça va être un problème la plupart du temps. Ensuite certaines compagnies vont vous demander aussi votre numéro de SS . Pas vraiment un numéro de sécurité social, c’est plus un numéro de sécurité que possède chaque américain.
    La solution de prête nom d’une connaissance aux USA ne sera pas vraiment viable. On peut oui faire tout ça sous cette solution . Mais votre connaissance doit vous déclarer comme conducteur venant de l’étranger. Sinon en cas d’accident majeur et une fois que les parties iront creuser dans les papiers ça va vite coincer. Pensez toujours que les Américains sont très procéduriers.
    Pour terminer : sachez que la notion du constat amiable n’existe pas vraiment aux USA.

    Si un lecteur ici a la solution, je suis avide de la lire car j’ai retourné le problème dans tous les sens sans en trouver. Faire un trip road aux USA dans SON van et non pas loué, le pied !
    Merci d’exposer vos contradictions à mes 3 points. Ça va être utile à bien du monde .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Consultez les articles par état :

AL AK AZ AR CA CO CT DE FL GA HI ID IL IN IA KS KY LA ME MD MA MI MN MS MO MT NE NV NH NJ NM NY NC ND OH OK OR PA RI SC SD TN TX UT VT VA WA WV WI WY DC