Quand on rencontre une merveille de la nature aussi étrange que le Devil’s Tower National Monument, dans le Wyoming, on ne peut s’empêcher de se poser des questions à son sujet, et peut être même laisser son esprit divaguer sur des théories plus farfelues ! Mais il existe bien des mystérieuses légendes indiennes sur le Devil’s Tower National Monument… Et je vais vous les raconter tout de suite !

devil's tower wyoming coucher de soleil

Devil’s Tower National Monument d’un point de vue scientifique

Les scientifiques ne sont pas à 100% certains de comment cette structure en pierre géante a pu naître… Les théories évoquent un cône volcanique (de la lave qui aurait refroidie au contact de l’air et se serait solidifiée) ou encore un neck (un relief volcanique résiduel) d’un volcan éteint depuis 40 millions d’années… Ce qu’on sait de manière certaine c’est que la tour est bien formée d’un matériel venant du feu (magma refroidit qui est la cause des colonnes hexagonales qui entourent la Devil’s Tower), et que l’érosion a joué un rôle très important dans la création du monument tel qu’on le connait aujourd’hui !

La légende de la Devil’s Tower du point de vue des tribus indiennes Lakota et Kiowa

Trêve de bavardage scientifique, si vous êtes ici à lire cet article, c’est pour en savoir plus sur les mythes et légendes qui entourent le Devil’s Tower National Monument !
Ce monument a toujours été un lieu de culte sacré pour les tribus d’Indiens depuis qu’ils sont tombés dessus il y a des siècles, et chaque tribu possède sa propre version de la légende même si cette dernière reste bien souvent assez identique d’une tribu à l’autre.

Intéressons nous tout d’abord à la légende des tribus Lakota et Kiowa qui raconte l’histoire de deux jeunes filles qui, alors qu’elles étaient en train de jouer à l’extérieur, furent repérées par plusieurs énormes ours qui commencèrent à les chasser. Les filles, qui cherchaient désespérément à sauver leurs vies, grimpèrent en haut de la Devil’s Tower, tombèrent à genou et se mirent à prier le Grand Esprit afin qu’il les sauve, alors que les ours commençaient à escalader le rocher à leur tour.
Le Grand Esprit fit alors grandir le rocher afin que ce dernier touche le paradis, et alors que les parois du rocher devenaient de plus en plus durs à escalader, les ours tombèrent à la renverse et tentèrent de se rattraper avec leurs griffes, laissant des traces de griffures immenses le long du monument… Une fois que le rocher eut atteint le ciel, les filles furent transformées en étoile et devinrent la constellation que l’on connait aujourd’hui sous les nom des Pléiades… Plutôt beau non ?

sculpture devant devil's tower wyoming

La légende de la Devil’s Tower du point de vue des indiens Sioux et Cheyenne

La version Sioux de la légende parle, à l’inverse, de deux garçons chassés par un ours géant du nom de Mato. Les deux jeunes garçons montent en haut du rocher et prient pour le créateur Wakan Tanka, qui élève alors, lui aussi, le rocher vers le ciel, causant ainsi la chute de l’ours Mato qui laissera des traces de griffures sur la Devil’s Tower. Jusque là, la légende est plus ou moins identique avec les autres versions indiennes… C’est la suite de l’histoire qui diffère !
Après l’élévation du rocher, les deux garçons furent sauvés par un aigle nommé Wanblee alors que Mato s’en alla boudé à Bear Butte, nommé par rapport à lui.

Du côté des indiens Cheyenne, la légende est beaucoup plus sombre puisqu’elle parle d’un groupe de jeunes filles assassinées par le même ours… Deux jeunes filles arrivèrent à s’en sortir et demandèrent de l’aide à deux jeunes garçons, qui se servirent des filles pour attirer l’ours en faisant monter ces dernières en haut du rocher afin qu’ils puissent tirer sous la patte de l’ours avec un arc, le seul endroit vulnérable de l’ours. Alors que les garçons épuisaient leurs flèches sur l’ours, ce dernier décida de s’en aller, après avoir laissé des marques de griffes sur le rocher.

devil's tower dans le wyoming

Les autres légendes liées à Devil’s Tower dans le Wyoming

Les légendes sur la Devil’s Tower ne nous viennent pas uniquement des indiens, puisqu’on retrouve ce monument en 1977 dans le film « Rencontres du troisième type« . Dans le film, les personnages qui sont témoins des OVNIs deviennent bizarrement obsédés avec le Devil’s Tower et sont attirés vers le site alors que les aliens atterrissent en soucoupe volante près du rocher.
Si vous ne l’avez pas vu, faites le tout de suite ! C’est super flippant… Et génial 🙂

La visite de Devil’s Tower est une tradition, c’est le premier National Monument décrété aux USA en 1906 par le président Theodore Roosevelt. Le nom « Devil’s Tower » (Tour du Diable) vient d’une erreur de traduction du nom anglais en 1875… Il a été dit, par erreur, que le nom, en Anglais, signifiait « Bad God’s Tower » (Tour du Mauvais Dieu), qui est ensuite devenu « Devil’s Tower« .
Les tribus indiennes ont eu de nombreux noms différents pour cette formation : « Aloft on the Rock« , « Grizzly Bear’s Lodge« , « Bear’s Tipi » ou encore « Tree Rock« .

Aujourd’hui, la tour est principalement un endroit très apprécié pour l’escalade, bien qu’on y trouve aussi des chemins de randonnées, un visitor center, et des programmes culturels proposés par le Service des Parcs… Mais sérieusement, si vous y allez, gardez l’oeil ouvert au cas où vous apercevriez des aliens ou des ours géants… On ne sait jamais !

devil's tower national monument